Comment déclarer un crédit d’impôt « énergie renouvelable » ?

Si vous projetez des travaux d’amélioration énergétique ou d’installation de panneaux solaires chez vous, vous pouvez obtenir un certain nombre d’aides comme le crédit d’impôt par exemple. Il s’agit d’une disposition fiscale permettant de déduire les coûts des travaux sur les impôts. Comment procéder à la déclaration dans ce cas ?

Quels sont les aides et crédits d’impôt pour les travaux en énergie renouvelable ?

Tout d’abord, vous disposez de la Prime Énergie 2017 qui servira à financer votre projet d’installation de panneaux solaires. Le but de cette démarche est de vous encourager à réaliser les travaux, ainsi avant de signer les contrats pour l’intervention, pensez à demander la prime. Vous pouvez également obtenir un Crédit d’impôt ou CITE (crédit d’impôt transition énergétique) 2017 pour renouveler les installations. Parmi ces aides, on peut aussi compter les aides de l’Anah, ainsi que la Prime Énergie Plus ou encore l’eco-prêt à taux zéro. Leur différence par rapport au crédit d’impôt est qu’il faut faire la demande avant de signer le devis et les travaux. Le crédit d’impôt lui est touché après la réalisation des travaux.

La déclaration des revenus

Pour déclarer votre crédit d’impôt, la première chose à savoir est que la déclaration ne peut être réalisée que dans l’année qui suit l’installation de panneaux solaires ou autres dispositifs destinés à la rénovation énergétique. Ainsi, si vous avez effectué les travaux en 2016, c’est en 2017 que vous allez les énoncer sur votre déclaration de revenus 2016. La période se déroule aux environs d’avril et de mai. Une fois que vous envisagez de déclarer votre crédit d’impôt, il est également important de le calculer afin de contrôler votre budget. De nombreux sites de simulateur d’aides et de subventions sont disponibles sur internet afin de vous faciliter la vie. Vous n’aurez donc qu’à trouver un site fiable et réaliser le calcul rapidement.

Quels sont les justificatifs à fournir ?

Il est inutile de joindre les factures pour les travaux ou la rénovation énergétique à votre déclaration de revenus. Vous devrez juste les conserver dans le cas où un contrôle fiscal sera entamé à l’avenir. Les éléments devant figurer sur la facture sont la visite préalable du professionnel, les matériels, la TVA, les fiches techniques des appareils installés, mais aussi la surface d’isolant posé dans le cadre de travaux d’isolation ainsi que le nombre de capteurs mis en place en cas d’installation de panneaux solaires. Il ne faut pas oublier la mention du signe de qualité RGE pour les matériels installés et le professionnel intervenant.