Fonctionnement des panneaux solaire aérovoltaique

panneau solaire aérovoltaïque

À l’aube de la nouvelle RT ou Règlementation Thermique de 2020, le recours aux énergies renouvelable devient une nécessité. À la différence des panneaux solaires photovoltaïques, les modèles aérovoltaïques ne sont pas encore très connus du grand public. Voici donc quelques éléments importants à connaître, et tout particulièrement son mode de fonctionnement avant de se lancer dans le choix de cette solution écoresponsable, à la fois rentable et facile à mettre en œuvre.

Le panneau solaire aérovoltaïque : 2 fonctions

Également connu sous l’appellation de panneau solaire hybride, le panneau solaire aérovoltaïque Sibel Energie fonctionne sur la base de deux technologies distinctes. Il dispose avant tout d’un panneau solaire photovoltaïque. Exposé au soleil, celui-ci est spécialement destiné à produire de l’électricité grâce à un système de conversion de l’énergie solaire. En plus d’être directement consommée par les occupants du bâtiment, cette énergie obtenue grâce aux rayons du soleil peut également être revendue en entier ou partiellement au réseau national de distribution d’électricité. La particularité des panneaux solaires aérovoltaïques et qui les distinguent des modèles photovoltaïques classiques réside dans la présence de panneaux thermiques. En effet, des capteurs thermiques placés sur la face interne, c’est-à-dire non exposée aux rayons du soleil, récupèrent la chaleur créée par les rayons lumineux. Cet air chaud sera ensuite redirigé vers un module de ventilation. Celui-ci assurera ensuite le chauffage ainsi que la ventilation de l’habitation, et ce, même pendant les rudes périodes hivernales. À la différence des panneaux solaires photovoltaïques, les deux faces des modèles aérovoltaïques, comme ceux disponibles chez Sibel energie sont donc exploitées. En d’autres termes, l’aérovoltaïque produit de l’électricité, assure le chauffage du logement et assainit l’air intérieur.

Quels avantages ?

Si la plupart des panneaux solaires sont connus pour la production d’électricité, la capacité à générer de la chaleur n’est pas toujours mise en valeur. Il faut tout de même savoir que d’après certaines estimations, une fois exposé au soleil, un panneau solaire photovoltaïque classique produit trois fois plus de chaleur que d’électricité, c’est-à-dire 1 kW d’électricité pour 3 kW d’énergie thermique. En choisissant cette version aérovoltaïque, vous avez donc la possibilité de limiter les déperditions de chaleur des panneaux solaires. Les économies en termes de chauffage et d’électricité ne sont pas non plus négligeables. Contrairement à ce que l’on pense, l’aérovoltaïque offre également la possibilité d’assainir l’air intérieur. L’air extérieur sera réutilisé en guise de chauffage et de ventilation. À noter toutefois qu’avant d’être insufflé, cet air chaud passe par un système de filtre, pour que les occupants du bâtiment bénéficient d’un air sain. Le système aérovoltaïque peut aussi rafraîchir le logement pendant la période estivale. En effet, le dispositif non exposé au soleil récupère l’air plus frais et moins chaud de la nuit, afin de le redistribuer dans votre habitation et d’y faire baisser la température.

Installation des panneaux solaires aérovoltaïques

Les panneaux solaires aérovoltaïques s’installent aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. Il s’agit d’ailleurs d’une excellente option en cas de rénovation de votre habitation. La plupart des configurations architecturales conviennent à ce type de panneau nouvelle génération. Il trouvera facilement sa place aussi bien au niveau des combles perdus qu’en étages, ou tout simplement en complément d’un système de chauffage déjà fonctionnel. En revanche, il est important que le dispositif soit mis en place sur une toiture inclinée. Sachez toutefois que l’installation des panneaux solaires aérovoltaïques doit être confiée à un professionnel certifié qui se chargera également de la mise en place du système de ventilation destiné à insuffler l’air récupéré au sein de l’habitation. En général, la durée des travaux varie de deux jours à une semaine, en fonction de la complexité de ce système de ventilation. Pour bénéficier des différentes aides au financement de ce projet, il est vivement conseillé de faire appel aux services d’une entreprise qualifiée RGE ou « Reconnue Garant de l’Environnement ».