Les dispositifs de réduction de consommation et d’efficience énergétique des bâtiments

réduction de consommation et d'efficience énergétique

La problématique environnementale devient prépondérante dans le développement de la société, et les particuliers comme les entreprises se saisissent du sujet. A la fois motivés par la baisse de la facture énergétique, et par la préservation de la planète, les acteurs économiques se dirigent vers des maisons plus intelligentes, et économes en énergie. On s’attaque aux diverses passoires thermiques qui ont été construites jusque dans les années 70, lorsque la surconsommation d’énergies fossiles n’était pas un souci pour la société. Les temps ont bien changé : cercles vertueux d’économies d’énergie, développement des énergies renouvelables, durabilité des solutions, baisse de la pollution : le regard de la société à changé, et la place est aux nouvelles solutions innovantes.

Économies d’énergie : actions à entreprendre sur les bâtiments

De nombreuses solutions se sont développées dans le bâtiment, à la fois pour construire des édifices plus vertueux en matière énergétique, avec des matériaux et des finitions mieux pensées pour la consommation d’énergie. Mais aussi dans la rénovation des bâtiments et des logements pour optimiser la facture énergétique, accroitre le confort sans dépenser plus. Les normes en matière de construction, mais aussi les politiques d’incitation fiscale ont mis la question énergétique, notamment sur la rénovation des locaux, au cœur de l’activité du bâtiment. Il suffit de voir fleurir les offres commerciales pour bénéficier de réductions d’impôt pour changer les fenêtres de son logement pour une meilleure isolation, pour s’en convaincre. Ces incitations fiscales ont connu un très grand succès, qui ne se dément toujours pas. Il en est de même sur les grand programmes incitatifs d’investissement en matière immobilière dans le neuf : les projets Pinel sont aujourd’hui centrés sur des construction aux normes écologiques très strictes et vertueuses, ce qui pousse indéniablement tout une profession dans la direction des économies d’énergie.

Penser à son mode de chauffage!

Dans le même ordre d’idée, la prime énergie permet aux particuliers d’intervenir sur leur mode de chauffage, souvent encore lié aux énergies fossiles (comme le fioul par exemple), pour opter pour une nouvelle installation, meilleure pour la planète avec une incitation conséquente. Ces plans, facilitateurs de la transition écologique, trouve un écho très favorable dans l’opinion, et le résultat commence à se sentir sur le terrain : développement de la géothermie dans les logements collectifs ou individuels, panneaux photovoltaïques sur des bâtiments collectifs, éolien, les pistes sont nombreuses et prennent de l’ampleur.

Des économies d’énergie à portée de main !

La rénovation énergétique est donc en plein essor, et il suffit parfois à un particulier de faire un diagnostic de son logement pour s’apercevoir, chiffres à l’appui, à quel point il peut faire des économies substantielles sur sa facture annuelle d’énergie par une démarche d’optimisation de son logement qui a beaucoup d’avantages : l’incitation fiscale à le faire, c’est vrai, mais aussi la valorisation de son bien, lorsqu’il est propriétaire, puisqu’un logement bien isolé, sera d’autant plus valorisable au moment de la revente du bien immobilier. Un investissement qui fait d’une pierre deux coups. L’isolation d’une toiture est sans doute l’exemple le plus flagrant, tant l’impact sur la facture d’énergie est forte : il y a environ 30% de déperdition d’énergie par une toiture mal isolée. Entreprendre l’isolation des combles, ou la pose d’un isolant sur la charpente, selon les cas, est la garantie de substantielles économies au quotidien, avec un confort de chauffage considérablement amélioré. Mais c’est aussi au moment de la revente, le moyen de valoriser son bien, qui s’affiche comme écoresponsable, vertueux, et économe en facture d’énergie. Un atout qui se monnaye sur le prix de vente!